Lettres de Personnalités

Lettres de Personnalités

 

Charles Münch, 13 Août 1967

« …soyez certain que je profiterai de chaque occasion qui se présentera pour parler de vous et vous recommander. Moi aussi je garde un excellent souvenir de notre entrevue… »

Lire la lettre

Gaby Pasquier, 12 Septembre 1967

« …Je voulais vous dire que le lendemain de votre départ, Charles Münch m’avait téléphoné de lui-même et m’avait dit que vous aviez joué « comme un ange et admirablement ». Voilà, je pense que cela vous fera plaisir car cela était sûrement sincère… »

Lire la lettre

 

Pierre Ancelin (1934-2001), à propos de la bande de travail enregistrée en 1969 par la RSR à l’intention de Philippe Huttenlocher, en vue de la création de son opéra « le journal d’un fou« 

« …Je suis dans l’émerveillement du travail colossal que vous avez accompli sur ma musique. Par la beauté du toucher, la précision et la solidité de la technique, l’intensité du climat, l’extrême sensibilité qui recouvre magistralement le tout, vous avez suggéré l’orchestre. »

 

Frank Martin, lettre du 23 février 1970

« …Techniquement votre exécution est parfaitement au point et d’une grande clarté et ce n’est pas peu dire car il y a pas mal de traquenards dans ces Préludes, enfin vous avez très bien compris le sens de cette musique et chaque Prélude trouve sous vos mains sa figure particulière. Je vous félicite donc de tout cœur. »

Cette lettre de Frank Martin concernait mon enregistrement, en 1970 au Südwestfunk Baden-Baden, de ses 8 Préludes ainsi que de l’op. 25 de Schönberg. En page 2, Frank Martin, qui s’était forgé un langage sériel basé sur les fonctions tonales élargies, y critique le dodécaphonisme atonal pur de Schönberg !

Lire la lettre

Pierre Fournier, 30 Septembre 1978

« …merci pour le talent que vous m’avez prodigué pendant ces deux semaines qui ont été une si belle évasion dans la musique. Vous êtes un si profond musicien, et votre présence m’a été très précieuse ainsi que votre amitié…Je vous embrasse très affectueusement, cher Daniel, et Bravo de tout cœur »

Lire la lettre

Robert J. Lurtsema, 28 Mai 1981, WGBH Boston

« …It was our pleasure to have you on Morning pro Musica. Many of our listeners called and wrote to express their appreciation for your fine performance…Please keep us up to date on your activities. Your recording of the Schumann Symphonic Studies and Arabesques on Gallo Records is a staple of our record library, and we would be glad to have any other of your recordings…Respecfully »

Lire la lettre

C.L. (Jeanne Bovet), 21 Mai 2009

« …Ce qui est si beau dans le jeu de Spiegelberg, c’est que tout semble aller de soi et fait oublier ce que cela représente de maîtrise. Les quatre Ballades de Chopin en ont été un admirable exemple. Chez lui, en pleine possession de son clavier, pas trace du virtuose-olympique. Chaque note parle, tout vit de l’intérieur et sait transmettre la valeur expressive de chaque phrase. Quel exemple pour les amateurs de vitesses vides de sens ! »

Lire le texte intégral

Lire une dédicace de Jeanne BOVET